VICTOR LEMAIRE : UN PHOTOGRAPHE DANS LA GRANDE GUERRE

Né à Cambrai en 1891, Victor Lemaire entre au service militaire actif en 1912. Sa profession de dessinateur-architecte dans la vie civile l’affecte dans l’intendance, à la 6ème section des Commis et Ouvriers  Militaires d’Administration (COA) à Châlons-sur-Marne.

Il est mobilisé en 1914 dans son régiment d’affectation. Le 25 février 1918, il passe à l’aviation en étant affecté à l’Etat-Major de la 4ème Armée.

Muté au Parc d'Aviation n°4 du 13ème Corps 
d'Armée comme photographe et cartographe, il développe les films, interprète et cartographie les photographies aériennes du front ramenées par les escadrilles de reconnaissance et de bombardement.

Après la guerre, il se marie à Cambrai le 7 juin 1920 et ouvre son cabinet d'architecte rue des Cordiers.

Il meurt le 10 janvier 1948 à l’âge de 57 ans après avoir beaucoup travaillé, sitôt la fin de la Seconde Guerre Mondiale, à la reconstruction de Cambrai. Son fils, Roger LEMAIRE sera médecin à Cambrai.

Victor Lemaire a rencontré Georges Guynemer durant la Grande Guerre, peut-être sur un lieu d'atterrissage commun.

Guynemer s'engage en juin 1915 dans l'escadrille n°3. Il pilote un avion nommé "Vieux Charles", en hommage à son précédent propriétaire. C'est ainsi qu'il nommera chacun des avions qu'il pilotera. Dès le 19 juillet 1915, Guynemer se distingue par sa bravoure grâce à une première victoire, lors d'un combat aérien.

En 1916, il est reconnu "As" de l'aviation, après avoir abattu 5 avions ennemis et ses exploits sont ainsi relayés dans la presse nationale.

 

Durant cette courte carrière d'aviateur, de 1915 à 1917, il aura vaincu l'ennemi à plus de 50 reprises lors de combats aériens dans l'Aisne, la Somme ou encore au dessus de Verdun. 

Cet ensemble présente la vie des soldats, avec les tranchées, et un volet plus officiel avec les revues et défilés militaires.

La thématique "Revues et défilés militaires" rassemble 2 catégories de cérémonies militaires.

 

Lors d'un défilé, les troupes se déplacent devant les autorités militaires, tandis que pendant une revue, elles sont fixes et attendent le passage des officiels.

Cette section regroupe un ensemble de vues aériennes et de photographies stéréoscopiques réalisées lors de campagnes d'observations dans l'Est de la France ainsi que des photographies de villes et villages bombardés.